Un moulin est une machine à moudre, à l'origine avec une ou plusieurs meules, principalement les grains de céréales récoltées afin de les transformer en poudre plus ou moins grossière ou farine. Le mot désigne aussi, par extension, la construction qui l'abrite et selon l'énergie qui l'anime : moulins à eau ou moulins à vent.   

09

D'abord et avant tout... une meule

Les activités de broyage de matière peuvent être dangereuses, du fait de la grande inflammabilité des poussières ou matières finement divisées à l'air. Aussi les moulins sont-ils placés à distance respectable des habitations, étables et réserves de nourriture.

Dès l'Antiquité, le moulin est utilisé. Sa force motrice est animée par l'homme, par l'homme, plus rarement par des animaux.

L’apparition massive des moulins dans les sources d’archives à partir du XIe siècle est de longue date un thème classique de l’histoire du Moyen Âge. En 1935, Marc Bloch met en évidence l’importance du moulin dans le système économique et social médiéval. Le moulin, en effet, est un enjeu économique important, puisque le pouvoir seigneurial oblige progressivement ses dépendants à recourir exclusivement, moyennant une taxe importante, au moulin pour confectionner leur farine. Ces installations se multiplient au XIIIe siècle. La possession des moulins et le contrôle des cours d’eau qui les alimentent prennent une importance croissante à une époque caractérisée par l'ambition seigneuriale de toujours mieux délimiter et contrôler l’espace.

En majorité destinés aux blés, les moulins sont équipés de roues horizontales, plus couramment verticales (recevant l’eau au-dessous ou au-dessus). Ces derniers, les plus puissants, sont aussi les plus coûteux du fait de l’engrenage dont ils sont pourvus. Tous sont installés sur la berge d’un cours d’eau, ou encore sur une embarcation. Les meules actionnées par la force hydraulique peuvent moudre le blé mais aussi écraser les graines, les plantes tinctoriales, le minerai.

10

Moulin à eau

À la fin du XIe siècle, plus largement au XIIe siècle, l’usage de plus en plus courant de l’arbre à cames qui transforme le mouvement rotatif en alternatif aboutit à la diffusion des moteurs hydrauliques industriels qui pilent et martèlent : moteurs à foulon, à tan, à fer, puis au cours du XIIIe siècle, à papier. Sur les côtes anglaises et des Pays-Bas au Portugal, les moulins à marée sont fréquents à partir du XIIe siècle. Dans le même temps, la force du vent est maîtrisée pour moudre des céréales dans les moulins sur pivot puis dans des moulins-tours. Pour certaines activités, l'usage du moulin à énergie humaine et animale domine encore à la fin du Moyen Âge : c’est le cas pour le broyage des olives.

En France, sous l'Ancien Régime, le moulin, comme le pressoir ou le four à pain sont construits et entretenus par le seigneur et les habitants sont contraints de l'utiliser, contre paiement. C'est une forme de monopole. C'est la Révolution de 1789 qui abolira ces privilèges seigneuriaux.

Le moulin est un lieu de rencontre et d'échange traditionnel.  

11

Ukraine

12

Espagne

13

Pays-Bas 

D'après Wikipédia

05