Le château d'Ujazdów est situé dans le quartier historique du même nom. Ses débuts remontent au XIIIe siècle et il a été reconstruit plusieurs fois. Il a subi de nombreux dégâts lors du soulèvement de Varsovie (1944). Reconstruit 30 ans plus tard (1974), il abrite aujourd'hui le Centre d'art contemporain de Varsovie.

14

Le premier château sur place a été érigé par les ducs de Mazovie dès le XIIIe siècle. Cependant, au cours du siècle suivant, leur cour est transférée dans le futur château royal de Varsovie et le château d'Ujazdów tombe dans la négligence. Au XVIe siècle, un manoir en bois est construit pour la reine Bona Sforza. Les ruines du château des princes de Mazovie sont ensuite intégrées à un manoir fortifié construit par le roi Sigismund III Vasa pour son fils, le futur roi Władysław IV Vasa. 

De nouveau négligé, en 1674, le château est acheté par Stanisław Herakliusz Lubomirski puis loué au roi Auguste II, qui ordonne la construction d'une nouvelle résidence royale. Le nouveau château, incorporant une grande partie des constructions antérieures sur le site, est construit par Tylman of Gameren. Les jardins entourant le château, divisés plus tard en deux parcs distincts, sont réaménagés.  

Le roi Stanisław II August modifie de nouveau la conception du château. En 1764, Jakub Fontana, Dominik Merlini, Jean-Baptiste Pillement et Efraim Schroeger sont chargés de le remettre à neuf. Les façades est et ouest sont agrandies par l'ajout d'un deuxième étage, tandis que les dépendances postérieures à Gameren sont reconstruites à la hauteur du bâtiment principal, créant ainsi une grande cour. La reconstruction du palais est presque terminée en 1784, lorsque les travaux sont abandonnés et que le bâtiment est offert à l'armée polonaise. 

15

En conséquence, entre 1784 et 1789, le château est à nouveau reconstruit, cette fois par Stanisław Zawadzki, qui le transforme donc en caserne militaire. Les dépendances sont considérablement agrandies. Après les partitions de la Pologne, pendant l'occupation prussienne de Varsovie, le bâtiment est abandonné. Après la proclamation du duché de Varsovie il est rendu à l'armée et transformé en hôpital militaire. Cependant, le projet est reporté par le Congrès de Vienne. Le 1 er avril 1818, l'hôpital fut officiellement ouvert puis agrandi.

Après la chute du soulèvement, les unités militaires polonaises sont démantelées et le château devient une véritable caserne pour le personnel militaire russe. Après le déclenchement de la Première Guerre mondiale, le bâtiment est à nouveau converti en hôpital provisoire par les Russes. Repris par l'armée allemande en 1915, il est transféré aux légions polonaises et devient le principal hôpital militaire des unités polonaises combattant aux côtés des puissances centrales.

Après que la Pologne a recouvré son indépendance en 1918, la conception interne du château est à nouveau modifiée. En 1939, la Croix-Rouge organise une école pour les soldats de la WIA. Le château est incendié et endommagé par les Allemands à la suite du soulèvement de Varsovie en 1944.

16

Après la guerre, les murs du château sont démolis par les autorités communistes polonaises. En 1975, cependant, les travaux de reconstruction du château, tel qu'il se présentait au XVIIIe siècle est entreprise. Il abritera le Centre d'Art Contemporain de Varsovie à partir de 1985.