La Staatliches Bauhaus est une école d'architecture et d'arts appliqués, fondée en 1919 à Weimar (Allemagne) par Walter Gropius. Par extension, Bauhaus désigne un courant artistique concernant, notamment, l'architecture et le design, la modernité mais également la photographie, le costume et la danse. Ce mouvement posera les bases de la réflexion sur l'architecture moderne, et notamment du style international.

Si l'école du Bauhaus est surtout connue pour ses réalisations en matière d'architecture, elle a aussi exercé une forte influence dans le domaine des arts appliqués, à travers les objets usuels qu'elle a façonnés, elle est en plus le précurseur du design contemporain, et de l'art de la performance. 

Histoire du Bauhaus

La création du Bauhaus se déroule en Allemagne durant la période troublée de l'immédiat après-guerre, et s'inscrit dans l'histoire des mouvements artistiques novateurs du début du XXe siècle.

11

Bâtiment de Dessau

L'architecte belge Henry Van de Velde, l'un des membres importants du Deutscher Werkbund, fonde et dirige l'Institut des arts décoratifs et industriels, une école d'arts appliqués à Weimar (Kunstgewerbeschule), de 1901 à 1914. À sa démission, à l'orée de la Première Guerre mondiale pour cause de nationalité belge, il recommande comme successeur Walter Gropius. De son côté, Henry Van de Velde fondera en 1926 à Bruxelles (Belgique), l’Institut supérieur des arts décoratifs, plus connu sous le nom de La Cambre. Il en quitte la direction en 1936. La Première Guerre mondiale achevée, Gropius, qui s'est formé dans le cabinet d'architecture de Peter Behrens et a activement participé au mouvement du Neues Bauen, cherche à développer ses idées novatrices en art et architecture. Après la proclamation de la République de Weimar, en novembre 1918, Gropius propose au gouvernement provisoire de réunir l'École des arts décoratifs et l'Académie des beaux-arts de Weimar. Le 12 avril 1919, Gropius est nommé directeur de l'école, appelée alors Staatliches Bauhaus zu Weimar (de l'allemand Bau, « bâtiment, construction », et Haus, maison ; Bauhaus : « maison du bâtir, maison de la construction »).

Walter Gropius publie alors le manifeste et le programme du Bauhaus. Dans ce Manifeste, il annonce la vocation de l'école en ces termes : « Le but de toute activité plastique est la construction ! […] Architectes, sculpteurs, peintres ; nous devons tous revenir au travail artisanal, parce qu’il n'y a pas d'“ art professionnel ”. Il n’existe aucune différence essentielle entre l’artiste et l’artisan. […] Voulons, concevons et créons ensemble la nouvelle construction de l’avenir, qui embrassera tout en une seule forme : architecture, art plastique et peinture ».

Lorsque Walter Gropius crée cette École, il souhaite faire renaître une communauté de travail aussi exemplaire que celle des loges médiévales qui réunissaient les artistes de toutes spécialités (des architectes, sculpteurs, artisans divers). La gravure sur bois du peintre cubiste Lyonel Feininger représentant une cathédrale gothique en tête du manifeste du Bauhaus évoque bien l'état d'esprit du directeur. Il souhaite que l'organisation des métiers, en tant que communauté agissant dans l'unité, facilite la création de l'œuvre d'art totale sous l'égide de l'architecture.

L'idée est de raviver des principes initiés par des courants précurseurs tels que les Arts & Crafts, les Wiener Werkstätte (l’atelier viennois) ou encore le Deutscher Werkbund (association allemande des artisans) afin de délivrer l'Occident de l'horreur de l'ornement.

Les cours commencent le 1er octobre 1919. Afin de mettre en œuvre ses idées novatrices concernant les arts plastiques, Gropius fait appel à des artistes reconnus. Il recrute comme « maîtres » le peintre Lyonel Feininger, le sculpteur Gerhard Marcks, ainsi que le peintre et professeur d'art Johannes Itten. Malgré les difficultés de l'après-guerre, les ateliers sont peu à peu mis en place.

En 1920, afin de favoriser le rapprochement entre les arts et l'artisanat, le « conseil de maîtrise » décide d'une réforme importante : chaque atelier est placé sous la responsabilité d'un « maître artisan » (Werkmeister) et d'un artiste, « maître de la forme » (Formmeister). Parallèlement, Itten est chargé de l'enseignement du cours préparatoire qui se transforme en un semestre obligatoire. Le peintre Georg Muche est recruté comme « maître ».

13

Maison des maîtres, Dessau

Au début de l'année 1921, les peintres Paul Klee et Oskar Schlemmer sont nommés « maîtres », tandis qu'à l'automne, le peintre Lothar Schreyer est nommé responsable du département spectacle. Theo van Doesburg, membre du mouvement De Stijl qui s'est installé à Weimar, donne des conférences au Bauhaus et présente son travail lors d'expositions. À cette occasion, il critique l'expressionnisme dont se réclame Gropius et promeut le constructivisme. Doesburg critique notamment l'artisanat et prône l'utilisation de la machine pour créer.

Au cours de l'année 1922, Gropius fait évoluer les objectifs du Bauhaus vers une réflexion sur l'utilisation des méthodes industrielles pour créer. L'objectif est de briser la dichotomie entre art et industrie en créant en série des objets et des logements fonctionnels accessibles au plus grand nombre. Itten, qui est opposé à cette évolution, est progressivement écarté. Le peintre Vassily Kandinsky est engagé comme « maître ».

Début 1923, Itten quitte le Bauhaus, remplacé par l'artiste constructiviste László Moholy-Nagy, qui devient responsable de l'atelier de métal et assure le cours préliminaire. Lors de l'exposition du Bauhaus de l'été 1923 à Weimar, à laquelle participent les architectes Walter Gropius, Mies van der Rohe, J. J. P. Oud, Le Corbusier, Mart Stam ou Frank Lloyd Wright, la maison prototype Haus am Horn est réalisée avec son aménagement intérieur et son mobilier, conçu notamment par Marcel Breuer (coiffeuse, rangements…).

En 1924, le gouvernement social-démocrate est battu aux élections du land de Thuringe. Les conservateurs qui réclament la fermeture du Bauhaus décident de diviser par trois sa subvention. Dans ce contexte, le 26 décembre 1924, les maîtres du Bauhaus déclarent la dissolution du Bauhaus de Weimar au 1er avril 1925. Afin de le soutenir, le Cercle des amis du Bauhaus est fondé. Marc Chagall, Albert Einstein et Gerhart Hauptmann font notamment partie du conseil d'administration.

Les élections de 1924 ayant porté l'extrême-droite à la tête de la Thuringe, on assiste à la dissolution du Bauhaus de Weimar ; plusieurs villes d'Allemagne proposent de l'accueillir. Les « maîtres » choisissent Dessau. L'une des raisons du choix de la ville industrielle de Dessau est le manque de logements : Gropius prônant l'industrialisation de la construction se voit également confier la création d'une cité à Dessau-Törten.

Les cours reprennent à Dessau en mars 1925. Tous les maîtres, à l'exception de Gerhard Marcks, déménagent à Dessau, tandis que quelques jeunes maîtres, comme Herbert Bayer ou Marcel Breuer, sont nommés responsables d'ateliers. Gropius adapte le programme d'enseignement afin de contribuer au développement d'un habitat moderne « de l'appareil électroménager le plus simple au logement complet ». Il réduit le nombre d'ateliers à six et fonde Bauhaus GmbH, afin de commercialiser les produits pour rentabiliser l'école.

14

Immeuble de style Bauhaus à  Tel Aviv

La construction du bâtiment du Bauhaus se déroule au cours des années 1925 et 1926. À proximité, Gropius fait construire les maisons des « maîtres », chargé par la municipalité de Dessau de construire un ensemble de maisons individuelles : la cité de Dessau-Törten. Tous les aménagements du bâtiment (peinture, mobilier, signalisation…) sont réalisés par les divers ateliers du Bauhaus. Les 4 et 5 décembre 1926, le bâtiment est inauguré.  

En avril 1927 et pour la première fois de son histoire, le Bauhaus ouvre un département d'architecture sous la direction de Hannes Meyer. Le peintre Georg Muche quitte le Bauhaus et est remplacé par Gunta Stölzl à la tête de l'atelier de tissage.

Début 1928, Gropius annonce sa démission de la direction du Bauhaus pour se consacrer davantage à l'architecture. C'est Hannes Meyer qui lui succède sur proposition de Gropius. Moholy-Nagy, Bayer et Breuer quittent également le Bauhaus. Meyer entreprend une réforme de l'enseignement et de l'organisation. Il demande aux ateliers d'être plus rentables et de travailler à des créations répondant aux besoins populaires. Il privilégie une approche scientifique au détriment de l'esthétisme : les créations doivent être « nécessaires, justes et de ce fait aussi neutres […] que l'on puisse imaginer ». Il prône une démocratisation de l'enseignement du Bauhaus et augmente le nombre d'élèves en le portant à 200.

En juillet 1929, les ateliers de métal, de menuiserie et de peinture murale sont fusionnés en un atelier de second œuvre, dirigé par Alfred Arndt. Un département photographie est créé sous la direction de Walter Peterhans, et l'architecte et urbaniste Ludwig Hilberseimer est recruté.

Meyer est de plus en plus contesté par le corps professoral : on lui reproche son approche trop sociale de l'enseignement et sa vision scientifique de la création. Il est également accusé d'avoir poursuivi ses activités procommunistes et de favoriser la politisation de l'école. Il est finalement écarté et remplacé par l'architecte Mies van der Rohe. Mies entreprend de dépolitiser l'école : plusieurs étudiants communistes qui soutenaient Meyer sont renvoyés. Les nouveaux statuts entrent en vigueur en 1930 interdisant toutes activités politiques. Le programme d'enseignement est également revu. Le cours d'architecture devient plus important.

Klee et Stölzl quittent le Bauhaus. En novembre 1931, le parti national-socialiste, violemment opposé au Bauhaus, remporte les élections au conseil municipal de Dessau.

15

Bauhaus-Archiv à Berlin-Tiergarten 

Début 1932, l'architecte d'intérieur Lilly Reich est recrutée comme responsable des ateliers de tissage et de second œuvre. Le 22 août 1932, une résolution des nazis demandant la dissolution du Bauhaus est finalement votée. Le Bauhaus de Dessau ferme ses portes le 1er octobre 1932.

Après la fermeture du Bauhaus de Dessau, Mies van der Rohe décide néanmoins de déménager à Berlin et d'en faire une école privée, qui s'installe dans une ancienne usine de téléphone. Le 11 avril 1933, la Gestapo effectue une perquisition et procède à la mise sous scellés du Bauhaus. 

Après la fermeture du Bauhaus en 1933, la plupart de ses membres s'enfuient aux États-Unis (notamment à Chicago), mettant leur savoir-faire dans la construction de gratte-ciel, tandis que le bâtiment de l'école d'Art du Bauhaus est utilisé par les nazis comme une école pour Gauleiter.

L'enseignement

Les étudiants sont accueillis sans limite d'âge ni condition préalable de diplôme. Le programme du Bauhaus, rédigé en 1919 par Gropius, prévoit l'organisation de l'enseignement aux étudiants. Malgré les évolutions et les adaptations qui auront lieu au cours des quatorze ans de l'histoire du Bauhaus, les principes de base resteront à peu près les mêmes.

Gropius utilise le vocabulaire du Moyen Age pour donner à chaque individu un statut dans l'école. Au lieu des professeurs habituels, la formation est donnée par des « maîtres » (Meister). Les élèves s'appellent « apprentis » (Lehrlinge) et peuvent devenir « compagnons » (Gesellen) et « jeunes maîtres » (Jungmeister). Le « conseil de maîtrise » gère les affaires du Bauhaus et les nominations des « jeunes maîtres ».

Même s'ils ont évolué au cours du temps, les ateliers pluridisciplinaires du Bauhaus constituent l'un des éléments essentiels de la formation des étudiants. À la création, les ateliers sont : l'atelier de tissage, l'atelier de poterie, l'atelier de métal, l'atelier de menuiserie et de meubles, l'atelier de peinture murale, les ateliers de sculpture sur pierre et sur bois, l'atelier d'imprimerie et enfin l'atelier de reliure. Cette organisation perdurera jusqu'à ce que Meyer crée un atelier de second œuvre regroupant la menuiserie, le métal et la peinture murale.

Le département d'architecture, étape ultime de la formation imaginée par Gropius, n'ouvre qu'en 1927, sous la direction de Meyer.

16 

Bauhaus Museum,  Tel Aviv

L'influence de l'art d'Asie

Si la période gothique est considérée comme la source officielle d'inspiration du Bauhaus, les arts d'Asie influencent également les artistes d'un point de vue philosophique et esthétique. Les expositions universelles entre 1867 et 1900 à Paris ou à Vienne permettent de découvrir l'artisanat chinois et japonais.

A Berlin et à Dresde, des musées entreprennent des collections d'art oriental et extrême oriental et des ouvrages en langue latine commencent à voir le jour. Ils donnent un aperçu des arts d'Asie (céramique, bronze, photographies, etc) et permettent le renouvellement des motifs chez plusieurs artistes comme Joseph Hoffmann ou Henry Van de Velde.

Postérité

Les membres du mouvement Bauhaus ayant fui le nazisme, dix-sept étudiants formés dans cette école partent répandre leur enseignement à Tel Aviv : style dépouillé, sobriété et formes rationnelles carrées ou rectangulaires sans fioritures.

De 1931 à 1956, près de 4 000 bâtiments de style Bauhaus ont été construits à Tel Aviv, lui donnant un cachet d’architecture humaniste unique au monde, dans lequel l’homme est placé au centre de ses créations. Les habitations doivent d’abord et avant tout être fonctionnelles, simples, ouvertes sur l'extérieur, d’où l’importance des grands balcons et terrasses. La ville porte le nom de Ville Blanche, car les façades des maisons sont recouvertes d’un crépi uni blanc. Un important programme de réhabilitation de cette véritable réserve naturelle du Bauhaus a été mis en œuvre pour le centenaire de Tel Aviv (1909-2009).

Le Bauhaus de Tel Aviv, ville classée au patrimoine culturel mondial par l'Unesco, regroupe le plus de bâtiments d'inspiration Bauhaus au monde.  

Bien que son influence ait été bien moindre que celle du Bauhaus, l'École des Vkhoutemas (ou Vhutemas), ouverte à Moscou entre 1920 et 1930, présente certaines similitudes avec elle. Notamment, Vassily Kandinsky et El Lissitzky y ont également été professeurs.

En 1937, László Moholy-Nagy, émigré aux États-Unis, crée à Chicago le New Bauhaus, rapidement fermé en 1938, avant d'être remplacé par la School of Design. Le Bauhaus de Chicago a eu une influence importante dans les domaines du design et de la photographie.

Parallèlement Mies van der Rohe devient le directeur du département architecture de l'Illinois Institute of Technology de Chicago.

D'après Wikipédia