Il se situe près de Fairlie, en Ecosse, et il est le siège du Comte de Glasgow. Bâti à l 'origine au XIIIe siècle par la famille Boyle (le donjon sert de base pour la demeure), il a été remanié au XVIe siècle, ce qui lui donne son aspect renaissance d'aujourd'hui. En 1703, David Boyle est élevé au rang de comte de Glasgow. Il fait construire des extensions, un peu à la manière française. Le sixième comte ajoute une aile en 1880. C'est l'un des plus vieux châteaux d'Ecosse et il a été habité par la même famille plus longtemps que n'importe quel autre. Il est ouvert au public.

117196992

En 2007, les experts informent les propriétaires que la façade a besoin d'être totalement rénovée pour préserver la pierre. Mais la famille n'a pas les moyens financiers pour intervenir. Sur une idée de ses enfants, Lord Glasgow couvre les murs d'un ciment protecteur et invite quatre graffeurs brésiliens à venir peindre les murs, projet agréé par les Monuments historiques écossais, à la condition que les graffitis soient enlevés lorsque le château serait convenablement restauré. C'était une manière, temporaire, de faire cohabiter les temps anciens et les temps modernes. Le château devient une attraction.

117197000

En 2010, les Monuments historiques pressent Lord Glasgow de faire les travaux et d'enlever les peintures. En 2011, le propriétaire leur demande au contraire de l'autoriser à les garder définitivement. L'affaire traîne, mais de nouveaux experts indiquent en 2014 que l'enduit mis sur la pierre crée des dommages sur celle-ci et qu'il doit absolument être enlevé.

Normalement, les travaux devaient commencer mais à ce jour - d'après le compte Facebook - les peintures sont toujours là et diverses manifestations sont organisées pour les touristes.

117197010