Le palais des Doges ou palais Ducal est un palais vénitien de styles gothique et Renaissance situé sur la place Saint-Marc. Ce bâtiment fut la résidence officielle des doges de la République de Venise, ainsi que le lieu de représentation de ses institutions majeures. Visible depuis la mer Adriatique, il est situé sur le côté méridional de la place Saint-Marc. 

117099401

Un premier palais des Doges a existé durant la République de Venise. Il est détruit par un grand incendie en 976, ainsi que la première basilique Saint-Marc voisine.

Le 28 décembre 1340, débute la construction de la Sala Nuova du Grand Conseil qui ne sera achevée qu'en 1366. En 1365 le doge Marco Cornaro a fait venir Guariento di Arpo de Padoue pour la décorer. Ce peintre réalise autour du tribunal un monumental Couronnement de la Vierge au Paradis qui est malheureusement gravement endommagé par l'incendie de 1577 et tombe dans l'oubli. On en retrouvera des fragments en 1903, qui seront alors détachés et placés dans la salle d'Armes.

Après l'incendie de 1577, les autorités vénitiennes décident d'ouvrir un concours pour l'exécution d'une représentation du Paradis. Le programme iconographique est élaboré par deux patriciens de Venise : Jacopo Marcello et Jacopo Contarini. Ce concours a lieu entre 1578 et 1582. Les artistes vénitiens les plus importants tels que Le Tintoret et Palma le jeune y participent. C'est Véronèse qui est déclaré lauréat avec Francesco Bassano. Il ne réalisera pas ce projet, et un nouveau concours est organisé à la mort de Véronèse. C'est Jacopo Tintoretto qui finalement va réaliser le travail avec son fils.

117099442

Les doges de Venise ont habité le palais jusqu'en 1797. C'était le siège de l'administration vénitienne. Les pouvoirs législatif, exécutif et judiciaire y étaient centralisés entre les mains du doge.

Jusqu’au XVIe siècle, le palais abrite les prisons de Venise situées sous les toits. Elles sont appelées les plombs (i piombi) car leur couverture est faite de plaques de plomb. En été, leur visite est d’ailleurs interdite à certaines heures de la journée car les visiteurs ne pourraient supporter la température qui y règne (plus de 50 °C). C’est dans cette prison que fut détenu Giacomo Casanova. Le 1er novembre 1756, il s'en évade avec l'aide de son voisin de cellule, un prêtre nommé Marino Baldi. C'est l'unique évasion qu'ait connu cette prison.

Puis une autre prison de 19 cellules est construite à côté du palais (la prison des puits) ainsi appelée elle se trouve non plus sous les toits, mais au rez-de-chaussée et en sous-sol. Les conditions de détention n’y sont pas meilleures car, si les prisonniers ne souffrent plus de la chaleur intense, ils sont constamment dans l’humidité et le froid, voire dans l’eau lors des crues, avec tout ce que de telles conditions entraînent en termes d’hygiène. Cette nouvelle prison et le palais ne sont séparés que par le Rio della Paglia, et le seul lien entre ces deux bâtiments est le pont des Soupirs, petit pont de pierre entièrement fermé que les prisonniers traversent après leur jugement pour gagner leurs geôles (d'où les soupirs...).

117099474

Le pont des Soupirs

Les prisons des plombs faisaient partie d’une aire cachée du palais dont personne ne connaissait l’existence. Toute une administration secrète y réglait les affaires politiques et judiciaires de la République. De nombreux hauts fonctionnaires y travaillaient et leurs activités se déroulaient souvent la nuit. On considère d’ailleurs que c’est là que le pouvoir s’exerçait réellement, qu’il s’agisse d’affaires d’espionnage, de fiscalité, de législation, de commerce ou de bonnes mœurs, tout était du ressort de ces fonctionnaires et de leur police secrète.

Pour éviter que les ambassadeurs et hauts dignitaires ne découvrent cette administration cachée, la République de Venise avait installé ses bureaux dans des demi-étages du palais. De l’extérieur, on ne distinguait que de grandes fenêtres fermées semblables à celles des grandes salles du palais, mais en fait un plancher avait été installé à mi-hauteur de ces fenêtres ; abritant ainsi de nombreux bureaux, salles de conseils, salle de torture, cachots en toute confidentialité.

Le palais représente un mariage réussi de l'art gothique et de l'art byzantin dans un décor coloré (art vénitien). Pendant une longue série d’années, les meilleurs architectes ont dirigé sa construction, les meilleurs peintres sa décoration.  

117099511

La cour intérieure du palais ne présente aucune unité, contrairement aux façades extérieures. La salle du Grand Conseil, qui comporte la plus ancienne façade, est commencée dès 1340. C'est lors de sa reconstruction, de 1400 à 1410, qu'est aménagée la grande fenêtre gothique centrale, située coté lagune, au-dessus de la porta Frumento. L'aile du Scrutin est construite à partir de 1424, elle est complétée quelques décennies plus tard par les structures qui remplissent l'espace entre le Palais et la Basilique et la porte della Carta. L'aile orientale est remaniée à la suite d'un incendie ayant endommagé en 1483 cette partie du bâtiment riveraine du Rio della Paglia. C'est à cette occasion qu'on réalise l'Escalier des Géants, qui permet l'accès à l'édifice nouvellement créé. Cependant le chantier n'est vraiment achevé que vers le milieu du siècle suivant. En raison des variantes du projet et des nouveaux architectes, la façade est devenue un mélange composite de style gothique et de style renaissance. En 1577, le palais subit un nouvel incendie. Pour assurer sa restauration, on fait appel à l'architecte-ingénieur suisse-italien Antonio da Ponte. La réalisation de cette entreprise donne au palais son aspect d'aujourd'hui.

Pour monter vers les appartements du doge et les salles institutionnelles, on emprunte l'escalier d'Or : les stucs de la voûte y sont entièrement recouverts de feuilles d'or. Les scènes peintes au plafond représentent Vénus, Neptune (dieu de la mer donc lié aux Vénitiens) et les vertus nécessaires pour gouverner. Les appartements du doge sont situés contre l'abside de la basilique Saint-Marc. La proximité des salles Institutionelles accorde peu de place à la vie privée du doge.

Le palais est un musée magnifique avec ses salles entièrement décorées par les plus grands peintres en particulier Véronèse, installé à Venise en 1553, et Le Tintoret. Certaines œuvres sont aujourd'hui déplacées dans des musées.

117099558

117099559

117099561

117099562

117099563

D'après Wikipédia