Le style Second Empire, dit aussi style Napoléon III, est un style né en France sous le Second Empire, sous l'impulsion de l'Empereur Napoléon III et de l'impératrice Eugénie. Il connaît un grand succès auprès de la bourgeoisie française entre les années 1860 et les années 1880.

L'Empereur souhaitant s'entourer d'une cour fastueuse, il essaie de renouer avec la pompe du Premier Empire et de redonner de l'essor à l'industrie française par ses commandes. Mais l'évolution des arts décoratifs tiennent plus à l'action de l'Impératrice Eugénie qu'à celles de l'Empereur. L'Impératrice est très attirée par les styles du passé, en particulier par le style Louis XVI. Elle accorde une place importante dans ses appartements au mobilier de Marie-Antoinette ou à des meubles qui en sont inspirés.

Le style Second Empire, pensé avec un goût du luxe et du faste, privilégie la somptuosité et la polychromie. On y trouve une abondance d'ornementations souvent en relief et très élaborées.

Le style Second Empire se caractérise aussi par son éclectisme. Il s'inspire de nombreux styles allant des architectures de l'Antiquité, principalement gréco-romaines, jusqu'à celles de la fin de l'Ancien Régime (néoclassicisme) en passant par les Renaissances italienne et française. Il ne présente pas un souci de véracité historique, mais seulement d'esthétisme.

Les travaux haussmanniens sont un exemple du style Second Empire appliqué à l'urbanisme. 

L'opéra de Paris, l'opéra Garnier, peut être considéré comme l'apogée de ce style : il constitue une synthèse éclectique de différents styles allant de la Renaissance au néoclassicisme.

12

Opéra Garnier

Né en France, ce style se développe dans d'autres pays européens, mais sous d'autres appellations. Il s'apparente par exemple au style victorien au Royaume-Uni et dans ses colonies. Pour les Américains le terme Second Empire désigne un style comparable né dans les années 1880, auquel appartiennent l'hôtel de ville de Baltimore et l'Executive Office Building de Washington.

D'après Wikipédia