Le Rijksmuseum Amsterdam est un musée national néerlandais, situé dans la capitale Amsterdam et consacré aux beaux-arts, à l’artisanat et à l’histoire du pays. Il est le plus important musée des Pays-Bas quant à la fréquentation et au nombre d'œuvres d'art.

Les collections du musée ont pour point de départ les œuvres d’art réunies au fil des siècles par la famille des stathouders (fonction politique et militaire médiévale). Après la fuite du dernier stathouder Guillaume V en 1795, le gouvernement de la République batave fait main basse sur ce qui reste de la collection. Les Français emmènent à Paris par bateau la plus grande partie de celle-ci. Le 19 novembre 1798, à l’initiative d’Alexander Gogel, alors ministre des Finances, la décision est prise de placer les œuvres restantes – constituées d’art italien, de portraits de la famille d’Orange et de raretés du patrimoine national – dans un musée national.

07

Le musée, sous le nom d’origine de Nationale Kunst-Galerij (« Musée d’art national »), ouvre ses portes le 31 mai 1800 dans la Huis ten Bosch de La Haye. En 1806, le frère de Napoléon Bonaparte, Louis Bonaparte monte sur le trône comme roi de Hollande, et l’institution prend alors le nom de Koninklijk Museum (« Musée royal »).

En 1808, Louis Bonaparte fait déménager le musée à Amsterdam où, à partir de 1809, il est abrité en même temps que la collection artistique de la ville à l’étage supérieur du Paleis op de Dam. En 1817, la collection du Rijks Museum – comme il s’appelle alors depuis l’accession au trône de Guillaume Ier – est transférée dans la Trippenhuis, un bâtiment construit au XVIIe siècle par une famille d’armuriers. 

En 1863, la construction d’un nouveau bâtiment pour le Rijksmusem fait l’objet d’un concours, mais aucun des projets soumis n'est jugé d’une qualité suffisante, ce qui donne lieu, en 1876, à l'organisation d'un second concours. C'est Pierre Cuypers qui l'emporte ; celui-ci a déjà participé la première fois, mais son projet n'avait obtenu, alors, que la deuxième place. Le projet de Cuypers qui est finalement retenu est une combinaison d’éléments gothiques et de style Renaissance.

La construction commence le 1er octobre 1876. À l’intérieur autant qu’à l’extérieur, le bâtiment est richement décoré avec des références à l’histoire de l’art néerlandais. Le musée ouvre ses portes à sa nouvelle adresse le 13 juillet 1885. 

05

En 1890, une annexe est ajoutée. Cette construction est réalisée à partir de fragments de bâtiments démolis et donne une vue d’ensemble de l’histoire de l’architecture néerlandaise. Dans les années 1960, des salles d’expositions et plusieurs étages sont construits dans les deux cours. Le bâtiment connaît encore quelques travaux de restauration en 1984, en 1995-1996 et 2000.

De 2003 jusqu’en 2013, le Rijksmuseum est restauré et rénové sur les plans des architectes espagnols Antonio Cruz et Antonio Ortiz tandis que les galeries intérieures et la muséographie sont confiées à l'architecte français Jean-Michel Wilmotte. Ces travaux concernent la remise à neuf de nombreuses décorations intérieures et l’enlèvement du revêtement des cours. 

En avril 2003, à la suite de mesures prises par l’Inspection du travail, le Rijksmuseum doit fermer quelques jours ses portes au public, car des particules d’amiante ont été détectées. Au début du mois de décembre de la même année, une grande partie du musée est fermée pour cause de transformations. Celles-ci, qui au départ sont prévues pour quelques années, prendront finalement dix ans environ, à la suite de divers ralentissements. Entre-temps, l’« aile Philips » du musée reste ouverte aux visiteurs, de même qu’une dépendance de l’institution, qui se trouve derrière la douane de l’aéroport de Schiphol.

En 2012, le musée prend une initiative inhabituelle en rendant disponibles 125 000 images en haute résolution sur sa plateforme en ligne Rijksstudio, en annonçant que 40 000 nouvelles images seraient ajoutées chaque année jusqu'à ce que l'intégralité de sa collection d'un million d'objets soit diffusée. Les reproductions d’œuvres appartenant au domaine public sont placées sous licence CC0, ainsi que leurs métadonnées, ce qui autorise leur libre réutilisation, y compris à des fins commerciales.

08

06

D'après Wikipédia