La cathédrale de Berlin (Berliner Dom) est l'église principale protestante historique de Berlin située sur l'île aux Musées à Berlin-Mitte. Traduit en français comme cathédrale, l'église n'est pas une cathédrale dans le sens strict du mot, car elle n'a jamais été le siège d'un évêché.

04

L'ancienne église collégiale (Domkirche), établie pour le culte romain catholique en 1465, devient une église luthérienne en 1539 (avec la Réforme en Brandebourg), mais change encore une fois sa confession avec la conversion calviniste de la maison électorale de Hohenzollern en 1613. Renommé Église paroissiale supérieure et collégiale, ce temple de culte réformé devient une église unie protestante en 1817, en cours de l'Union prussienne des églises comprenant la plupart des paroisses luthériennes, réformées et toutes les nouvelles paroisses unies protestantes en Prusse.

L'église paroissiale supérieure et collégiale est surnommée Domkirche ou Berliner Dom (église cathédrale ou cathédrale de Berlin). Comme en italien le mot allemand Dom (Duomo en italien) désigne une église avec un chapitre de chanoines, ainsi une (ancienne) église collégiale ou une (ancienne) cathédrale. Le plus souvent les noms des églises nommées « Dom » ou « Duomo » sont traduits sans distinction comme cathédrale.

L'empereur Guillaume II, en même temps gouverneur suprême de l'Église évangélique en Prusse, voulant pour son Église unie protestante, un grand édifice du type cathédrale digne de la grandeur de la capitale impériale, il la fait construire sur le lieu de l'ancien édifice de l'église paroissiale supérieure et collégiale du XVIIIe siècle. Julius Carl Raschdorff en est le maître d'œuvre. Sa construction s'étale entre 1894 et 1905.

08

L'édifice de style néo-Renaissance a une longueur de 114 mètres, pour une largeur de 73 mètres et une hauteur de 116 mètres.

Le corps central est coiffé d'une imposante coupole ; l'espace sous celle-ci est consacré au prêche. L'aile sud comporte la chapelle des Baptêmes et des Mariages, tandis que l'aile nord abrite la chapelle funéraire.

La crypte réunit près de 95 sarcophages, où reposent les membres de la dynastie des Hohenzollern. Il s'agit plus d'une crypte familiale dynastique car on n'y trouve que peu de souverains. Des rois de Prusse, il n'y a que Frédéric Ier de Prusse et sa deuxième épouse Sophie-Charlotte de Hanovre dans deux tombeaux d'Andreas Schlüter et aussi Frédéric-Guillaume II de Prusse.

06

09

10

07

05

D'après Wikipédia