Le château date du XIVe siècle.

Fils cadet, Edward Dalyngrigge est privé des biens de son père respectant ainsi le principe du droit d'aînesse. Il doit se créer lui-même sa propre fortune. En 1378, il devient propriétaire du manoir de Bodiam par le biais de son mariage qui le fait entrer dans une famille de propriétaires fonciers. De 1379 à 1388, il reçoit le titre de chevalier du Shire du comté de Sussex et devient l'une des personnes les plus influentes de ce comté, amassant de l'argent par différentes missions, commerciales et guerrières, en Angleterre et en France. 

119031197

Pendant la guerre de Cent ans, l'Angleterre et la France se disputent le contrôle de la Manche, des raids ont lieu sur les deux côtes. Le Parlement décide, à la suite d'un vote, de défendre et de fortifier la côte sud de l'Angleterre, et des moyens défensifs sont érigés dans le Kent pour prévenir une éventuelle invasion française. Dalyngrigge obtient alors l'autorisation de transformer son manoir en forteresse.

Dalyngrigge choisit un nouveau site, proche, afin d'y construire son château. La construction se fera assez rapidement et les différentes parties du château ont quasiment toutes le même style architectural. Dalyngrigge est capitaine du port de Brest de 1386 à 1387 et, par conséquent, il est absent lors des premières années de la construction. L'ancien manoir lui sert de résidence lorsqu'il vient en Angleterre. Il ne passera que très peu de temps dans le château achevé, puisqu'il meurt en 1395.

Les domaines que possédait Edward passent à son fils John Dalyngrigge. Tout comme son père, John jouit de la faveur du roi dont il est chevalier. Il meurt le 27 septembre 1408 et ses biens reviennent à sa veuve Alice, car le couple n'avait pas d'enfants. Lorsqu'elle disparaît, les divers domaines reviennent à Richard Dalyngrigge, cousin de John. Richard meurt à son tour sans descendance, par conséquent, conformément au testament de John, les biens sont transmis à Philippa, la sœur de Richard en 1470. Le château passe ainsi dans la famille de son époux, Sir Thomas Lewknor.

119031247

Sir Thomas Lewknor soutient la maison de Lancastre pendant la guerre des Deux-Roses qui commence en 1455. Lorsque Richard d'York monte sur le trône sous le nom de Richard III en 1483, Lewknor est accusé de trahison et de lever des hommes d'armes dans le sud-est de l'Angleterre. En novembre 1483, le château de Bodiam est assiégé. Lewknor se rend sans trop de résistance. Lorsque Henry VII (Lancastre) accède au trône anglais, le décret de confiscation de biens est révoqué, et le château de Bodiam est restitué à Lewknor.  Le château de Bodiam passe alors dans les mains de plusieurs générations de Lewknor.  

Après la mort de Sir Roger Lewknor en 1543, ses descendants se partagent ses biens. John Levett de Salahurst achète le château en 1588. En 1623, la plupart des propriétés de Bodiam sont achetées par Sir Nicholas Tufton, futur comte de Thanet. Son fils, John Tufton en hérite en 1631. C'est lui qui réuni à nouveau le manoir et le château lorsqu'il rachète ce dernier en 1639. Suite à des problèmes financiers, il le revend à Nathaniel Powell en 1644.

Après la guerre civile, Powell est déclaré baronnet par Charles II. Pendant et après la première Révolution, de nombreux châteaux sont détruits volontairement, afin d'empêcher qu'on les utilise à nouveau. À Bodiam, on juge suffisant de démanteler la barbacane, les ponts, et les bâtiments situés à l'intérieur du château. À la mort de Nathaniel, en 1674 ou 1675, le château de Bodiam revient à son fils puis à Elizabeth Clitherow, sa belle-fille.

119031351

En 1722, Sir Thomas Webster achète le château. Pendant plus d'un siècle, le château et le manoir appartiennent aux générations successives de la famille mais ils sont peu à peu laissés à l'abandon. Le site devient populaire, apparaissant comme une sorte d'attraction touristique précoce. On le dépeint alors comme une ruine romantique recouverte de lierre.  

Sir Godfrey Webster le vend en 1815 à John 'Mad Jack' Fuller. Fuller répare l'une des tours, ajoute de nouvelles portes sur le site, et détruit une maison qui a été construite à l'intérieur du château au XVIIIe siècle. George Cubitt, futur Baron Ashcombe, achète à son tour le château et poursuit les travaux de rénovation. 

George Curzon achète Bodiam en 1916, et met en place un programme de restauration. Les douves sont drainées, la végétation éclaircie, la maçonnerie réparée, et le niveau du sol d'origine est rétabli partout dans le château. Une petite maison est construite afin de permettre la création d'un musée exposant les trouvailles issues des diverses fouilles et un lieu d'habitation pour le gardien. Le château de Bodiam est donné au National Trust en 1925.

Il est aujourd'hui ouvert au public.

119032350

119032352

D'après Wikipédia