Le château de La Rochepot est construit sur le site du château incendié du XIe siècle du seigneur de Montagu Alexandre de Bourgogne (1170-1205) dont des ruines subsistent dans la forêt alentour.

120332430

En 1403 de retour de croisades, le seigneur Régnier Pot (chambellan du duc Philippe II de Bourgogne et chevalier de la Toison d'Or) achète le château, alors nommé Château de La Roche Nolay et lui donne son nom puis le transmet à son fils Jacques Pot qui le transmet à son tour à son fils Philippe Pot. Du temps de Régnier Pot, les alentours sont plantées de vignes de cépage Pinot noir.

Au XVIe siècle, le maréchal de France Anne de Montmorency (qui possède plus de 130 châteaux) devient propriétaire. Au XVIIe siècle, le cardinal de Retz Jean-François Paul de Gondi hérite du château puis le revend en 1644 au chevalier et premier président du Parlement de Bourgogne Pierre Legoux de la Berchère.

Joseph Blancheton en est le dernier seigneur. Il achète le château en 1740. Il crée de nouveaux appartements et remet en état la chapelle.

En 1789, le château renommé « Château de La Roche Fidèle », est déclaré bien national. Il est démoli en grande partie. Privé de son donjon, le domaine passe de main en main.

120332458

En 1893 Cécile Carnot (épouse du président de la République Sadi Carnot) achète les ruines et les offre à son fils aîné, le colonel d’infanterie Sadi Carnot qui entreprend durant 26 ans une importante restauration historique méticuleuse dans l’esprit du XVe siècle, entre gothique et renaissance.

C'est l'architecte en chef des monuments historiques de Dijon Charles Suisse qui est chargé du projet et de son aboutissement. La décoration de la grosse tour, commencée en 1897, est inspirée des tapisseries et pavements de la fin du moyen-âge. L'étude de la restauration du corps de logis s'achève en 1904. Le gros œuvre est presque achevé lorsque Charles Suisse meurt, en 1906. Il est remplacé par ses associés Forey et Prost. Les travaux sont arrêtés durant la guerre et ne reprennent qu'en 1921 pour se terminer en 1927.

Charles Suisse a retrouvé l'état original du château, en s inspirant du château de Châteauneuf-en-Auxois (lucarnes, décors sculptés) d'une époque voisine. Xavier Schanosky a réalisé des sculptures imitant les artistes bourguignons du XVe siècle. Des peintures murales mettent en valeur le bâtiment.  

Le château est, à ce jour, toujours la propriété des descendants de la famille Carnot et est ouvert au public.

 

 

 

D'après Wikipédia