PASSION ARCHITECTURE

21 août 2019

HISTORICISME

L'historicisme en architecture, d'où dérive l'éclectisme, désigne la tendance apparue au XIXe siècle de retrouver les racines nationales des différents styles européens, surtout allemand, bavarois, russe, scandinave, par opposition au style néoclassique et de manière plus large que le néogothique ou le romantisme en vogue. Il se décline en périodes historiques et en styles régionaux.

00

Le Royce Hall de Université de Californie à Los Angeles

 

Posté par GirlyMamie à 08:25 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :


20 août 2019

CHATEAU DE KERGUEHENNEC - MORBIHAN - FRANCE

Le château de Kerguéhennec, surnommé le Versailles breton, est un château du XVIIIe siècle. Il abrite aujourd'hui un centre d'art contemporain et un centre culturel de rencontre. Il fait l’objet d’un classement et d'une inscription au titre des monuments historiques depuis octobre 1988.

116784138

Situé à une vingtaine de kilomètres au nord de Vannes, le château de Kerguéhennec a été construit en 1710 par l'architecte Olivier Delourme pour deux riches financiers suisses installés à Paris, les frères Hogguer, actionnaires de la Compagnie des Indes.

En 1732, le domaine, est acquis comme terre de rapport agricole et forestier par Guy-Auguste de Rohan, comte de Chabot, qui n'y réside pas. Son fils, Louis-Antoine de Rohan-Chabot, duc de Rohan, doit s'en séparer peu après la Révolution française. Le domaine est acquis en 1802 par le vicomte de Janzé puis, en 1872, par le comte Paul-Henri Lanjuinais, député puis président du conseil général du Morbihan, qui le rachète à son cousin Louis Albert Henri de Janzé (petit-fils du vicomte) et le fait alors somptueusement restaurer par l'architecte parisien Ernest Trilhe.

C'est également le comte Lanjuinais qui fait aménager, en 1872, le parc de 170 hectares par le paysagiste suisse Denis Bühler. Les abords du château sont traités à la française, tandis que le nord du domaine est aménagé dans le genre anglais. Il abrite également un arboretum.

116784145

Le domaine passe ensuite par héritage à Marie Louise Marguerite Lanjuinais, fille de Paul Henri Lanjuinais et épouse d'Arthur Espivent de la Villeboisnet. La fille aînée de ces derniers, Elisabeth Anne Marie Espivent de la Villesboisnet, devenue comtesse Pierre d'Humières en 1933, en hérite à son tour mais le vend en 1972 au département du Morbihan.

En 1986, un jardin de sculptures en plein air a été aménagé dans le parc à l'initiative de la direction régionale des Affaires culturelles et du Fonds régional d'art contemporain. Il présente une trentaine de sculptures contemporaines, notamment de Richard Long, Giuseppe Penone, Toni Grand et Dan Graham. Jean-Pierre Raynaud présente mille pots rouges dans l'ancienne serre. Marta Pan propose un parcours d'eau. Malachi Farrell a créé un bouillonnement permanent sur le lac, originellement conçu comme un miroir d'eau.

En 1988, un centre d'art contemporain a été installé dans les dépendances du château. Devenue annuelle, la programmation investit désormais le premier étage du château lui-même.

116784172

Le domaine abrite également un centre culturel de rencontre qui accueille en résidence des musiciens et des compositeurs. 

D'après Wikipédia

 

Posté par GirlyMamie à 08:32 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,

19 août 2019

AUDITORIUM ADAN MARTIN - SANTA CRUZ DE TENERIFE - ESPAGNE

L'auditorium de Tenerife « Adán Martín » a été conçu par l'architecte espagnol Santiago Calatrava Valls. Inauguré en 2003, il se situe à Santa Cruz de Tenerife (Canaries), en bordure de l'océan Atlantique.

L'auditorium est devenu l'un des symboles de la ville. Il est également considéré comme l'édifice le plus moderne dans l'archipel et l'un des bâtiments les plus emblématiques de l'architecture contemporaine espagnole. C'est une des attractions majeures de Tenerife.

19

En 1970 est envisagée la création d'un auditorium pour les Canaries. En 1978, les premiers appels à projet sont lancés. Initialement, il est prévu de nommer l'architecte Antonio Fernández Alba. Mais en 1985, on décide d'un autre emplacement. En 1989 commencent les contacts avec l'architecte Santiago Calatrava Valls.

La construction débute en 1997 et se termine en 2003. 

Le bâtiment se trouve sur un terrain de 23 000 m2 dont l'auditorium occupe 6 471 m2, divisé en deux salles. La salle principale, ou symphonique, couronnée par un dôme, dispose de 1 616 sièges dans l'amphithéâtre avec une ouverture de scène de 16,5 mètres et une profondeur de 14 mètres. L'orgue, d'une conception originale car se situant de part et d'autre de la scène, est conçu par Albert Blancafort, également à l'origine de la construction d'autres orgues tels que celui de la cathédrale d'Alcalá de Henares et de celui de l'Auditorio Alfredo Kraus de Grande Canarie. Pour sa part, la salle de musique de chambre dispose de 422 sièges. On trouve aussi dans le bâtiment une salle de presse, une boutique et une cafétéria. Il y a également une douzaine de salles individuelles, des locaux pour la coiffure, le maquillage, les costumes, etc. À l'extérieur se trouvent deux terrasses munies de sièges orientés vers la mer.

20

Le bâtiment est célèbre pour son grand arc, considéré comme un fleuron de l'architecture espagnole contemporaine : c'est en effet le seul grand arc soutenu par seulement deux points d'appui, tandis que la pointe est suspendue, semblant défier la gravité. Les dimensions approximatives de l'élément sont de 60 mètres de large, 100 mètres de long en projection horizontale, et 40 mètres de haut.

Le bâtiment évoquant l'opéra de Sydney depuis le bord de mer, l'auditorium de Tenerife a ainsi popularisé le terme de « Sydney de l'Atlantique » pour désigner la ville de Santa Cruz de Tenerife.

La nuit, le bâtiment est généralement illuminé par un éclairage traditionnel blanc. Mais certains jours, un éclairage plus coloré est utilisé lors d'occasions spéciales.

21

Arrière

D'après Wikipédia

 

Posté par GirlyMamie à 08:28 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,

18 août 2019

PALAIS DE LINLITHGOW - ECOSSE - ROYAUME-UNI

Le palais de Linlithgow est une ancienne résidence royale d'Écosse située à Linlithgow, dans le West Lothian, à environ 25 km à l'ouest d'Édimbourg. Partiellement détruit au XVIIIe siècle lors de la guerre entre les partisans des Stuarts et le duc de Cumberland, il fait aujourd'hui partie des monuments nationaux de Grande-Bretagne.

119711796

Sur l'emplacement de l'actuel palais, il existait déjà une demeure royale au XIIe puis au XIVe siècle une forteresse destinée à protéger la route qui mène du château d'Édimbourg au château de Stirling.

En 1424, lorsqu'un incendie ravage la forteresse et la ville de Linlithgow, le roi Jacques Ier d'Écosse fait rebâtir le château afin de le transformer en résidence pour la famille royale écossaise. Ses successeurs Jacques III, Jacques IV et Jacques V y ajoutent ensuite différents aménagements.

C'est au palais de Linlithgow que naît la reine Marie Stuart en 1542, tout comme son père, Jacques V. Après avoir passé son enfance et son adolescence en France à la cour d'Henri II et de son épouse Catherine de Médicis puis épousé le dauphin François qui ne régnera, sous le nom de François II, que quelques mois, Marie, reine veuve âgée d'à peine 18 ans, quitte définitivement la France pour revenir vivre dans le royaume écossais de son père dont elle a hérité. Linlithgow devient la résidence principale de Marie jusqu'à la fin de son règne mouvementé.

119711814

Son fils, Jacques VI d'Écosse (futur Jacques Ier d'Angleterre), fait reconstruire la partie nord du palais.

Après la constitution du Royaume-Uni en 1603, le palais devient propriété de la Couronne britannique.

Charles Édouard Stuart, autrement dit Bonnie Prince Charlie, passe par Linlithgow lors de sa marche vers le sud en 1745, puis, en 1746, les « Sassenach » du duc William Augustus de Cumberland1 mettent le feu au palais. L'édifice n'a pas été reconstruit depuis lors.

119711817

119711818

119711819

119711820

D'après Wikipédia

 

Posté par GirlyMamie à 08:17 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,

17 août 2019

ESPACES D'ABRAXAS - NOISY-LE-GRAND - SEINE-SAINT-DENIS - FRANCE

Les Espaces d'Abraxas sont un ensemble immobilier regroupant 600 logements dans trois bâtiments : le Théâtre à l'ouest, l'Arc au centre et le Palacio à l'est.

17

Le Palacio est un bâtiment massif de 18 étages. Il est composé de quatre cages d'escalier (de deux cabines et d'un escalier de service en colimaçon) accueillant chacune environ 250 appartements.

Le Théâtre est un bâtiment d'allure plus modeste entourant une place évoquant les formes des théâtres antiques. Il est composé d'une petite dizaine de cages d'escalier (d'un ascenseur et un escalier de service) et accueille une vingtaine d'appartements par cage. L'ensemble prend la forme d'un demi-cylindre creusé en son centre.

L'Arc est composé de deux cages d'escalier qui se rejoignent au 7e étage pour former une arche. Cet arc est entouré par le Palacio et le 

La conception du projet est confiée à l'architecte espagnol Ricardo Bofill en 1978. L'ensemble est inauguré en 1983.

14

15

16

18

19

D'après Wikipédia

 

Posté par GirlyMamie à 08:41 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,


16 août 2019

PHILHARMONIE DE L'ELBE - HAMBOURG - ALLEMAGNE

La Philharmonie de l’Elbe (Elbphilharmonie, surnommée Elphi) est une salle de concert symphonique située à Hambourg construite par les architectes Herzog & de Meuron. A l'instar de la Philharmonie de Berlin ou de la Philharmonie de Paris, c'est une des salles les plus grandes et les plus performantes acoustiquement conçues pour la musique symphonique.

00

La Philharmonie de l’Elbe a été construite à partir d’un ancien entrepôt du port de Hambourg en forme de trapèze qui est surmonté d’une structure en béton avec une façade en verre accueillant deux salles de 2 150 (la Großer Saal, destinée aux concerts symphoniques) et 550 places. Aux salles de concert s'ajoutent, côté est, un hôtel de 250 chambres et, à l’opposé, un ensemble de 45 appartements de luxe. À 37 mètres au-dessus du niveau de l’eau se trouve la « plaza », un plateau de 4 000 mètres carrés avec des commerces et le foyer des salles de concert. Ce niveau fait la transition entre les volumes de brique originels et ceux de verre ajoutés, et offre un panorama circulaire sur la ville et sur le port.

La première pierre est posée le 2 avril 2007. Le chantier a été sujet à controverses. En effet, à la suite de litiges entre le Sénat et les entrepreneurs ainsi que de nombreuses modifications, le coût a été multiplié par plus de dix (de 77 millions d'euros initialement à 789 millions) et l'inauguration repoussée à plusieurs reprises.

La plaza, en libre accès, est ouverte au public le 1er novembre 2016. La Philharmonie de l’Elbe, quant à elle, est finalement inaugurée le 11 janvier 2017.

La salle accueille en résidence l’orchestre symphonique de la NDR de Hambourg, une formation de la Norddeutsche Rundfunk. Son ouverture est censée élargir l’offre culturelle et n’entraîner la fermeture d’aucun autre équipement.

02

01

D'après Wikipédia

 

Posté par GirlyMamie à 08:30 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags :

15 août 2019

PALAIS DES DOGES - VENISE - ITALIE

Le palais des Doges ou palais Ducal est un palais vénitien de styles gothique et Renaissance situé sur la place Saint-Marc. Ce bâtiment fut la résidence officielle des doges de la République de Venise, ainsi que le lieu de représentation de ses institutions majeures. Visible depuis la mer Adriatique, il est situé sur le côté méridional de la place Saint-Marc. 

117099401

Un premier palais des Doges a existé durant la République de Venise. Il est détruit par un grand incendie en 976, ainsi que la première basilique Saint-Marc voisine.

Le 28 décembre 1340, débute la construction de la Sala Nuova du Grand Conseil qui ne sera achevée qu'en 1366. En 1365 le doge Marco Cornaro a fait venir Guariento di Arpo de Padoue pour la décorer. Ce peintre réalise autour du tribunal un monumental Couronnement de la Vierge au Paradis qui est malheureusement gravement endommagé par l'incendie de 1577 et tombe dans l'oubli. On en retrouvera des fragments en 1903, qui seront alors détachés et placés dans la salle d'Armes.

Après l'incendie de 1577, les autorités vénitiennes décident d'ouvrir un concours pour l'exécution d'une représentation du Paradis. Le programme iconographique est élaboré par deux patriciens de Venise : Jacopo Marcello et Jacopo Contarini. Ce concours a lieu entre 1578 et 1582. Les artistes vénitiens les plus importants tels que Le Tintoret et Palma le jeune y participent. C'est Véronèse qui est déclaré lauréat avec Francesco Bassano. Il ne réalisera pas ce projet, et un nouveau concours est organisé à la mort de Véronèse. C'est Jacopo Tintoretto qui finalement va réaliser le travail avec son fils.

117099442

Les doges de Venise ont habité le palais jusqu'en 1797. C'était le siège de l'administration vénitienne. Les pouvoirs législatif, exécutif et judiciaire y étaient centralisés entre les mains du doge.

Jusqu’au XVIe siècle, le palais abrite les prisons de Venise situées sous les toits. Elles sont appelées les plombs (i piombi) car leur couverture est faite de plaques de plomb. En été, leur visite est d’ailleurs interdite à certaines heures de la journée car les visiteurs ne pourraient supporter la température qui y règne (plus de 50 °C). C’est dans cette prison que fut détenu Giacomo Casanova. Le 1er novembre 1756, il s'en évade avec l'aide de son voisin de cellule, un prêtre nommé Marino Baldi. C'est l'unique évasion qu'ait connu cette prison.

Puis une autre prison de 19 cellules est construite à côté du palais (la prison des puits) ainsi appelée elle se trouve non plus sous les toits, mais au rez-de-chaussée et en sous-sol. Les conditions de détention n’y sont pas meilleures car, si les prisonniers ne souffrent plus de la chaleur intense, ils sont constamment dans l’humidité et le froid, voire dans l’eau lors des crues, avec tout ce que de telles conditions entraînent en termes d’hygiène. Cette nouvelle prison et le palais ne sont séparés que par le Rio della Paglia, et le seul lien entre ces deux bâtiments est le pont des Soupirs, petit pont de pierre entièrement fermé que les prisonniers traversent après leur jugement pour gagner leurs geôles (d'où les soupirs...).

117099474

Le pont des Soupirs

Les prisons des plombs faisaient partie d’une aire cachée du palais dont personne ne connaissait l’existence. Toute une administration secrète y réglait les affaires politiques et judiciaires de la République. De nombreux hauts fonctionnaires y travaillaient et leurs activités se déroulaient souvent la nuit. On considère d’ailleurs que c’est là que le pouvoir s’exerçait réellement, qu’il s’agisse d’affaires d’espionnage, de fiscalité, de législation, de commerce ou de bonnes mœurs, tout était du ressort de ces fonctionnaires et de leur police secrète.

Pour éviter que les ambassadeurs et hauts dignitaires ne découvrent cette administration cachée, la République de Venise avait installé ses bureaux dans des demi-étages du palais. De l’extérieur, on ne distinguait que de grandes fenêtres fermées semblables à celles des grandes salles du palais, mais en fait un plancher avait été installé à mi-hauteur de ces fenêtres ; abritant ainsi de nombreux bureaux, salles de conseils, salle de torture, cachots en toute confidentialité.

Le palais représente un mariage réussi de l'art gothique et de l'art byzantin dans un décor coloré (art vénitien). Pendant une longue série d’années, les meilleurs architectes ont dirigé sa construction, les meilleurs peintres sa décoration.  

117099511

La cour intérieure du palais ne présente aucune unité, contrairement aux façades extérieures. La salle du Grand Conseil, qui comporte la plus ancienne façade, est commencée dès 1340. C'est lors de sa reconstruction, de 1400 à 1410, qu'est aménagée la grande fenêtre gothique centrale, située coté lagune, au-dessus de la porta Frumento. L'aile du Scrutin est construite à partir de 1424, elle est complétée quelques décennies plus tard par les structures qui remplissent l'espace entre le Palais et la Basilique et la porte della Carta. L'aile orientale est remaniée à la suite d'un incendie ayant endommagé en 1483 cette partie du bâtiment riveraine du Rio della Paglia. C'est à cette occasion qu'on réalise l'Escalier des Géants, qui permet l'accès à l'édifice nouvellement créé. Cependant le chantier n'est vraiment achevé que vers le milieu du siècle suivant. En raison des variantes du projet et des nouveaux architectes, la façade est devenue un mélange composite de style gothique et de style renaissance. En 1577, le palais subit un nouvel incendie. Pour assurer sa restauration, on fait appel à l'architecte-ingénieur suisse-italien Antonio da Ponte. La réalisation de cette entreprise donne au palais son aspect d'aujourd'hui.

Pour monter vers les appartements du doge et les salles institutionnelles, on emprunte l'escalier d'Or : les stucs de la voûte y sont entièrement recouverts de feuilles d'or. Les scènes peintes au plafond représentent Vénus, Neptune (dieu de la mer donc lié aux Vénitiens) et les vertus nécessaires pour gouverner. Les appartements du doge sont situés contre l'abside de la basilique Saint-Marc. La proximité des salles Institutionelles accorde peu de place à la vie privée du doge.

Le palais est un musée magnifique avec ses salles entièrement décorées par les plus grands peintres en particulier Véronèse, installé à Venise en 1553, et Le Tintoret. Certaines œuvres sont aujourd'hui déplacées dans des musées.

117099558

117099559

117099561

117099562

117099563

D'après Wikipédia

 

Posté par GirlyMamie à 08:36 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : ,

14 août 2019

FUMIHIKO MAKI

Fumihiko Maki, né le 6 septembre 1928 à Tōkyō, est un architecte contemporain japonais, lauréat du Prix Pritzker en 1993.

Il étudie l'architecture à l'université de Tokyo dont il est diplômé en 1952. Parmi ses professeurs figure Kenzō Tange, de quinze ans son aîné.

00

Il poursuit sa formation aux États-Unis, passant son master en architecture à la Cranbrook Academy of Art en 1953 et à l'université Harvard en 1954. Outre ses maîtres japonais et américains, il est fortement influencé par l'architecture européenne, en particulier Le Corbusier et le Bauhaus de Walter Gropius.

En 1956, il exerce comme professeur adjoint à l'université Washington de Saint-Louis, où il est demandé de concevoir le Steinberg Hall. Ça sera son premier bâtiment réalisé aux États-Unis. 

En 1959, il forme le Mouvement métaboliste avec Kisho Kurokawa, Kiyonori Kikutake et autres jeunes architectes et urbanistes japonais à Tokyo. Son essai de 1964, Investigations in Collective Form, évoque les fondements théoriques du mouvement, notamment la croissance et la fléxibilté des mégastructures.

Il reste ensuite jusqu'en 1965 aux États-Unis où il travaille pour Skidmore, Owings and Merrill, ainsi que pour Sert Jackson and Associates.

En 1965, il retourne à Tōkyō et fonde sa propre agence, Maki and Associates. C'est une petite structure qui préfère s'associer avec des groupes plus importants en fonction de la taille des projets. Parallèlement, il enseigne de 1979 à 1989 à l'université de Tokyo et publie plusieurs ouvrages.

01

Musée Aga Khan, Toronto

En 1993, Fumihiko Maki est le deuxième Japonais à recevoir le prix Pritzker d'architecture. Son maître Kenzō Tange l'a reçu en 1987.

En juillet 2003, Fumihiko Maki, associé à Jean Nouvel (France), et Norman Foster (Grande-Bretagne) ont été choisis pour édifier trois des cinq tours du projet de reconstruction du site « Ground Zero » de reconstruction du World Trade Center, à New York, le projet d'ensemble étant confié à l'Américain Daniel Libeskind.

Début 2004, il remporte le concours pour l'extension du palais de l’ONU à New York. Ce concours, sur invitation, était réservé aux lauréats du Prix Pritzker.

Fumihiko Maki sait inventer son style propre, résolument moderne, mais respectueux des pulsions naturelles et des singularités de la culture japonaise. Il se réfère souvent aux folles parties de cache-cache des enfants et aux « lieux de refuge et de perspective » qui leur permettent de voir sans être vus. Il construit des chemins de circulation en boucle qui mènent à des places abritées offrant un but à atteindre. Il introduit la notion de l'oku, ces couches spatiales imbriquées qui dissimulent mais ne cachent pas entièrement. Il s'oppose à l'architecture manichéenne, totalement opaque ou totalement transparente qui prolifère dans les villes modernes.

Concrètement son architecture est faite de béton, de métal et de verre, mais il sait aussi intégrer la mosaïque, l'aluminium anodisé et le bois dans les aménagements intérieurs. Au Japon, où les normes anti-sismiques sont draconiennes, il sait jouer sur la légèreté pour respecter ces contraintes.

Il sait conduire des projets sur des durées inhabituelles pour un architecte. L'exemple le plus frappant est le projet de zone d'habitations, de bureaux et de commerces de Hillside Terrace Complex, à Shibuya (Tōkyō). Il pilote le projet depuis la première phase en 1969 jusqu'à la quatrième phase en 1992.

D'après Wikipédia

 

Posté par GirlyMamie à 08:23 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :

13 août 2019

HALLE DE GAND - BELGIQUE

La halle de Gand est une structure construite dans le centre historique de Gand, en Belgique, entre 2010 et 2012.

Elle a été érigée sur la nouvelle place Emile Braun. L'hôtel de ville se situe immédiatement au nord, l'église Saint-Nicolas à l'ouest et le beffroi à l'est. Il s'agit d'une grande structure d'une quarantaine de mètres de long, constituée d'un toit en bois reposant à chaque coin sur un pilier de béton, permettant ainsi d'être ouverte et accessible de tous les côtés.

22

Le toit est asymétrique ; sa forme à deux pignons fait référence à celle de l'hôtel de ville tout proche. Il est constitué d'une structure d'acier recouverte d'une finition en bois d'afrormosia, elle-même protégée par une enveloppe de verre. Il comporte 1 600 petites fenêtres, donnant à l'ensemble un éclairage dynamique. Le sous-sol de la halle est occupé par une brasserie, des toilettes, des vestiaires et un parc pour environ 200 vélos.  

L'espace occupé actuellement par la halle a donné lieu à deux campagnes de démolition pour l'exposition universelle de 1913. Dans les années 60, la place devait accueillir un centre administratif, finalement jamais construit. L'emplacement est finalement converti en parking. La ville de Gand souhaitant rénover la place, deux concours architecturaux sont organisés, en 1996 et 2005. Les architectes Paul Robbrecht, Hilde Daem et Marie-José van Hee vont plus loin que les demandes de la ville — un espace ouvert pour des événements — et proposent une halle. Leur proposition est finalement choisie, s'inscrivant dans le projet KoBra, un projet urbain plus large pour le centre de Gand.

La halle est construite entre 2009 et 2012. En 2013, l'édifice est finaliste du prix de l'Union européenne pour l'architecture contemporaine Mies van der Rohe.

Le projet KoBra donne cependant lieu à de nombreuses critiques, en particulier la halle. Est critiquée une conception contemporaine en plein milieu d'un cadre historique. Le fait que la façade Renaissance de l'hôtel de ville soit masquée suscite une certaine controverse.

Le beffroi de Gand est inscrit au patrimoine mondial, en tant qu'élément des beffrois de Belgique et de France. À la construction de la halle, l'UNESCO a exprimé son regret de ne pas avoir été consultée, la vue sur l'édifice étant fondamentalement modifiée. Le parlement flamand a reconnu que cette situation n'aurait pas dû se présenter et adressé en conséquence une lettre d'excuses à l'UNESCO. Ultérieurement, l'UNESCO a declaré que la valeur universelle exceptionnelle du beffroi et son environnement n'était finalement pas modifiée.

21

24

20

23

D'après Wikipédia

 

Posté par GirlyMamie à 08:12 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,

12 août 2019

CHATEAU DE LAARNE - GAND - BELGIQUE

Le château de Laarne se dresse dans un coude de l’Escaut, au sud-est de Gand. Il porte la double empreinte d’une forteresse du Moyen Âge et d’une résidence seigneuriale du XVIIe siècle. Les parties les plus anciennes du bâtiment, construit selon un pentagone presque régulier, remontent au XIIe siècle. Il subsiste un donjon et des tours rondes coiffées en pyramide de pierres pour les rendre invulnérables au feu.

Légué en 1953 par le comte Robert-Christian de Ribaucourt à l'Association des Demeures Historiques de Belgique, le château a été restauré par cette dernière qui l'a ouvert à la visite.

117027165

117027166

D'après Wikipédia

Posté par GirlyMamie à 08:46 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,